BLOG, La Minute Mode, Lingerie

Dim – « Le bas du dimanche »

$_35La société de tissage BEGY fut fondée à Autuna en 1953 par Bernard Giberstein qui délaissa rapidement la soie, au profit du nylon, nouvelle matière en provenance des États-Unis.

 

En 1956, après un dépôt de brevet , les premiers bas sans couture voient le jour sous le nom de  « bas Dimanche ».  Le succès est fulgurant,  si bien qu’en 1962, la marque représente 25 % du marché français du bas, avec entre autres des idées innovantes comme le bas à l’unité, trois bas par paire pour avoir un exemplaire de secours, ou, quelque temps après, dix bas Tels Quels, ni apprêtés ni repassés, vendus en vrac pour dix francs.

Dans les années 60 la mode est bouleversée avec l’apparition de la minijupe. Les collants remplacent les bas pour les plus grand plaisir des utilisatrices.

Rapidement l’agence Publicis prend le budget de l’entreprise sous sa coupe  et en 1964 la marque raccourci son nom et devient  » Dim  » pour être finallement rachetée par le groupe français BiC.

Il faudra attendre la fin des années 80 pour que les bas à jarretières fassent leur grand retour avec les Dim Up ! Mais cette fois ci comme article de séduction

Suite à de nombreux rachats par des multinationales,  la firme de textile américain HanesBrands rachète en juin 2014 le groupe pour la somme de 400 millions d’euros.

En visant un clientèle large, Dim a su conserver sa clientèle au travers des époques pour devenir un acteur majeur en France dans le domaine de la lingerie et des sous-vêtements.

 

G’Imagine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s