Coco Chanel et « la société Baudelaire »

Dans son premier article culture, G’imagine vous présente le travail de Coco Chanel au sein de « la société Baudelaire ». Peu connu du grand public, bien que créé à Saint-Germain-des-Prés, ce comité de réflexion compta parmi ses figures emblématiques la célèbre couturière Coco Chanel. Au cours des années 1920 sa première rencontre avec le dandysme baudelairien eut lieu , et à cette époque, elle était loin d’en pressentir le retentissement.

Coco Chanel et la Société Baudelaire (cliquez sur la photo pour rejoindre le Facebook G’imagine)

coco-1 baudelaireLa Société Baudelaire est une société savante française. En plus d’un siècle d’existence, elle devint un carrefour de discussion et de création qui exerça une influence internationale autour duquel gravitèrent les «artistes et écrivains les plus éminents du siècle», selon Simone de Beauvoir.

De 1868 à 1973, une tradition vivante issue de Baudelaire lui-même et de ses amis proches, fut transmise par ceux qui allaient devenir les pères fondateurs de la Société Baudelaire.
En 1872, à Saint-Germain-des-Prés, ils constituèrent un comité de réflexion, composé de libres penseurs, écrivains comme artistes, dont les débats ont éclairé le monde de la pensée au crépuscule du 19ème  siècle, et dont l’ascendant s’est exercé géographiquement au fil du temps.

L’esprit de Coco Chanel fut sensibilisé aux enjeux littéraires lorsque Arthur ‘Boy’ Capel, dont elle était passionnément amoureuse, l’initia au texte d’un autre contempteur de la réalité, Charles Baudelaire.

Ce fut comme si Baudelaire lui avait personnellement dédié le poème en prose  « Assommons les pauvres ! ».

(https://fr.wikisource.org/wiki/Assommons_les_pauvres_!)

En 1944, interrogée par l’écrivain Malcolm Muggeridge (1903-1990), Chanel lui confia sans réserve qu’elle avait été bouleversée à la lecture du poème. Elle se sentait intuitivement proche de ce poète qui récusait hardiment la fatalité et fortifiait par ses vers la volonté de résister et de défier l’inéluctabilité de la réalité.

 

Le dandysme baudelairien

23042291Contemptrice de la réalité dans les années 20, Coco Chanel se sentait intuitivement proche de Baudelaire.
Apologiste de Baudelaire, « le poète du couturier » dans les années 30, elle releva des correspondances entre les huit robes qu’elle destinait à une collection sur Les Fleurs du Mal et les poèmes qu’elles illustraient. Elle enrichira cette collection par la suite de douze nouvelles robes pour promouvoir sa candidature lors des élections à la présidence d’honneur de la Société Baudelaire et l’emporter sur le général de Gaulle (1890-1970).
Dandy sous l’Occupation, elle se confia à la Société Baudelaire, « le destinataire privilégié du témoignage de Coco Chanel sur ses dessins pendant la guerre », selon Gabrielle Labrunie, sa petite-nièce.
Mécène dans les années 50, Coco Chanel pourvut la salle Westminster du Musée Limouse des Fleurs du Mal d’un somptueux décor, à l’image du dandysme baudelairien.

… Inspiration d’hier remise au goût du jour

En France, on impute l’arrivée du look masculin-féminin à Gabrielle Chanel. Souhaitant libérer les femmes du corset traditionnel et, par extension, de leur condition sociale, la créatrice est la première à faire porter des vêtements d’hommes aux femmes, quitte à faire scandale. En 1915, Coco commence par tailler des robes dans le jersey jusqu’alors réservé aux sous-vêtements masculins. Elle empruntera par la suite aux hommes leur veste en tweed, leur chandail ou encore leur béret. C’est aussi la première à faire porter aux femmes des pyjamas de villes et des pantalons, le tout accessoirisé d’une coupe de cheveux à la garçonne.

 Le_dandysme_feminin_mode_demploi_1353059043

Cette inspiration est reprise par Karl Lagerfeld dans ses récentes collections qui sont en phase avec le style initié par Coco Chanel…

02laurnet.xlarge10karen-elson-for-chanel

Sources:

http://societe-baudelaire.wikispaces.com/

http://www.baudelaire-chanel.com/

Géraldine Imagine

https://www.facebook.com/geraldine.gimagine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s